Ecole d'art de Blois / Agglopolys

Mur adulte Mur enfants

Un équipement d'Agglopolys

Programmes 2014-2015 : Le Centre des choses

Pendant deux ans, l'école d'art va travailler sur un projet dont la construction se fera autour de l'intérêt que l'on peut porter aux choses les plus anodines et les plus concrètes.

Dans l'art contemporain, de nombreux artistes se sont focalisés sur les choses du quotidien, le réel banal, les choses qui concrètement occupent notre ordinaire.
En premier lieu, les artistes Fluxus qui, dans l'histoire de l'art du milieu du XXe siècle, ont apporté leur contribution au réalisme le plus radical et dont les œuvres occupent les étages de la Fondation du doute : l'invention de l'«event» par George Brecht, le concrétisme de George Maciunas, le happening d'Allan Kaprow ou le théâtre total chez Ben Vautier, sont autant de manières d'aborder le réel des choses.
Ben Patterson, autre artiste Fluxus, crée pour Blois (novembre 2014/mars 2015) une exposition dont l'inspiration vient aussi du réel et plus précisément d'un réalisme magique que l'on peut rencontrer dans l'observation aiguisée des choses.

 

C'est ce réalisme magique qui amène à voir une chose ordinaire en chose « émerveillante ». C'est le projet que l'école d'art souhaite développer avec les enfants des classes de Blois et de la Communauté d'agglomération de Blois, Agglopolys.

 

Pendant deux ans, l'école va traiter les choses que des personnes de toutes les régions du monde voudront bien envoyer aux enfants pour leur étude.
Les choses réceptionnées par l'école d'art seront par leur nature autant de questions concrètes posées aux enfants.
L'analyse, l'étude, les regards portés sur ces choses, leurs enregistrements constitueront l'essentiel du fonctionnement des ateliers.
La façon dont on regarde chaque chose modifie cette chose. Le travail de modifications, la production issue des types d'observation de ces choses, «l'expérience de leur inventaire» constituent le premier travail du projet artistique. 

Qu'est-ce qu'une "chose" ?

La chose ou les choses s'entend ici au sens très large comme le dit la définition du Larousse :

  • Tout objet concret par opposition aux êtres animés : la table, le livre sont des choses.
  • Désigne une entité abstraite, une action, un événement, un énoncé : "L'amitié est une chose rare." "J'ai deux choses à vous dire."
  • Situation réelle, ensemble des événements, des circonstances (surtout pluriel): "Regarder les choses en face."
  • Objet ou entité par opposition au nom : "Le mot et la chose qu'il désigne."
  • Être humain incapable d'autonomie : "Ce n'est plus qu'une pauvre chose."
  • Être humain entièrement dépendant de quelqu'un d'autre (surtout avec le possessif) : "Il en a fait sa chose."
  • Philosophie : Tout ce qui peut exister, être pensé, à propos de quoi on peut affi rmer ou nier quelque chose.

 

Par ailleurs, la chose figure dans un grand nombre d'expressions telles :
"J'ai deux choses à vous dire", "la chose publique", "le mot et la chose", "la chose écrite", "les choses de la vie", "la chose la plus importante", "regarder les choses en face", "l'autorité de la chose jugée", etc.

 

Chose : Permet de désigner un objet, une idée, un concept ou une abstraction quelconque, sans avoir à les identifier ou à les nommer. Une chose est ce qui existe mais qui reste indéterminée, objet ou idée, ou qu'il n'est pas nécessaire de préciser.
La signification du mot chose se déduit par la manière dont on l'emploie dans la phrase, dans laquelle il remplace ce qu'il n'est pas possible (ou pas souhaitable) de nommer.
Peut aussi remplacer un ensemble d'objets inanimés (ou d'idées) qu'on devine par le contexte. 

Visitez le site de la Fondation du doute
Facebook
Ecole d'art de Blois / Agglopolys

14 rue de la Paix
41000 Blois
Tél. 02 54 55 37 40

Agglopolys